Le message d'Ortega du 10 Juillet

Salut les gars, vous pouvez discuter ici du message d’Ortega.
Je reposte le texte :

"Parfois, lorsque j’oublie qu’ils sont responsables,
je culpabilise d’avoir été dur avec eux.

Parfois, lorsque je tolère leur manque de lucidité,
quand aux valeurs essentielles à être un homme,
je les laisse être des enfants.

Ceux qui cherchent l’abondance afin de la garder pour soit,
confondant diviser et partager, autant que prendre et recevoir.

Ils parlent de chiffres plutôt que de proportions.
De temps, plutôt que d’énergie.

De travail, plutôt que de devoir.
Ignorant qu’ils ne savent pas,
ils veulent avoir de la matière plutôt que de comprendre l’invisible.
Ils rêvent pour eux, et se retrouvent sans mission.

Définissant leurs besoins en fonction de leurs moyens,
en manque de reconnaissance et de gratitude, coincés dans l’impossible.
Les enfants de la peur, en manque d’intégrité.”

37 J'aimes

Merci Jeanma pour ce partage. J’ai écouté ton analyse sur Telegram.
Ça me pousse à me renseigner sur ton sensei et à mieux comprendre qui il est.

2 J'aimes

C’est vraiment un plaisir d’entendre des paroles d’une si grande sagesse.

Par contre j’avoue que j’ai été dépassé par le haut niveau de spiritualité du message.

Je n’ai pas réussi à tout saisir.

Mais rien que dans sa façon de lire son texte, on sent que Jérôme Ortega y donne un sens précis et qu’il a une grosse vibration.

3 J'aimes

Merci Jean Marie pour le partage de ce texte exceptionnel.

J’y sens une grande sensibilité et une compréhension très fine de la nature humaine.

Je voudrais proposer mon interprétation personnelle pour ce passage :
" Ils veulent avoir de la matière plutôt que de comprendre l’invisible."

Il me semble qu’Ortega veut parler des touristes qui ne veulent pas vraiment apprendre à connaître en profondeur un sujet.
Ils preferent avoir des hacks au lieu de travailler sur le fond.
Turan lui même en parle souvent.

Je pense que tout professeur a déjà eu affaire à ces paresseux qui en voulant économiser du temps, vont finalement en perdre.

Analyse intéressante Charlie :slight_smile:
J’ai eu une petite discussion à ce sujet avec Ortega, et non, ce n’est pas vraiment ce qu’il a voulu dire.

Lorsqu’il parle de l’invisible, il parle d’énergie.
Mais là où moi je ne comprend pas, c’est qu’en ce moment, en privé, il me parle de transformer l’énergie en matière. Et m’invite à travailler là dessus.

1 J'aime

Il aura suffit de 10 lignes pour que l’on comprenne son niveau spirituel.

Tu n’avais pas menti Jean-Ma.

4 J'aimes

Merci d’avoir partagé avec nous ce texte écrit par ton sensei Jean Marie :blush: :heart:

Quand à mon interprétation personnelle, je pense que le texte est partagé en deux parties :

  • La 1ere est, je pense beaucoup plus autobiographique, Jérome Ortega doit vouloir nous transmettre ses doutes liés à sa position de leader, et les problèmes amenés par son ambition, car peu de gens peuvent arriver à le suivre dans l’accomplissement de sa mission.

  • La 2eme est plus une sorte de « clash » envers les gens superficielles (A partir de « Ceux qui cherchent l’abondance … » Jusqu’à la fin) , je pense qu’il divise le monde en deux catégories, ceux qui accomplissent leurs projets dans un but égoïste et ceux qui le font car ils ont en eux une « énergie spirituelle » qui leur permets, sous une certaine forme de réciprocité, de tout donner pour faire briller ce qu’il y a en face d’eux.
    Et c’est justement cette énergie spirituelle qui va permettre à son porteur de devenir un surhomme, qui lui permettra d’écraser n’importe lequel de ces individus superficiels.

En tout cas, ce n’est pas un homme qui nous laisse de marbre, au vu du contenu raconté en même pas une minute je serai curieux de voir ce qu’il pourrait nous apporter lors d’un live tout entier :star_struck:

4 J'aimes

C’est un message très subtil au première abord selon moi , qui relève une bonne conscience et une analyse très pointu .

Très rapidement il y a un ressenti d’une personne comme il en existe peut avec des valeurs et des talents qui se dévoile , très intéressant merci JM pour ce partage :grinning:.

Merci JeanMa, voici ce que cela m’inspire :

"La richesse s’acquiert par l’esprit. La pauvreté aussi.
Et la peur est la pire ennemie de l’esprit.

De l’affrontement entre les deux, naissent la réussite et l’échec.
J’ai cru être un perdant, un loser, un pauvre mec.

Je n’ai jamais assez d’argent, pourtant je vis dans l’abondance.
Le chemin est usant, mais je suis riche car j’avance.

J’ai travaillé si dur pour obtenir si peu, que finalement, je ne manque de rien.
Ce que je souffre me rend heureux, ce qui me fait mal me fait du bien.

Je vais de l’avant mais je ne comprends pas pourquoi je possède autant.
Je comprendrai sûrement au bout en arrivant.

Mes biens matériels, les ai-je mérités ?
Percer ce secret, serait atteindre la Vérité.

J’ai revu récemment un vieil ami,
qui m’a dit « Bravo Fred, tu as réussi. »

Alors pourquoi, ne suis-je pas de cet avis ?
Cette fracture, ce décalage, c’est le drame de ma vie.

J’associe cœur et esprit, et mon cœur est circoncis.
Je ne devrais pas le dire mais tant pis, mon royaume n’est pas d’ici.

Je ne me l’explique pas, mais ce mystère guide mes pas,
Je sais que tant que j’ai la foi, l’invisible marche avec moi."

(la strophe en italique est extraite de mon texte rap « Prose-Croix »)

Merci à ceux qui me liront.

3 J'aimes

Je vais tenter d’analyser ça. Ça me paraissait simple au premier abord mais en fait ça fait 20 minutes que je suis dessus.

J’ai l’impression que la matière c’est la manifestation physique de l’énergie. Une bonne gestion de ton énergie t’apporte des bienfaits. Tu en es toi-même le parfait exemple. Tes succès sont intimement liés à une bonne gestion de ton énergie. Et je ne parle évidemment pas uniquement que de l’argent que tu fais mais de ta qualité de vie dans son ensemble.

La plupart des gens désirent ta qualité de vie. Mais ils ne cherchent pas à maitriser leur énergie pour y parvenir:

En fait transformer l’énergie en matière c’est ce qu’on fait constamment. Simplement, le monde est séparé entre les personnes qui apprennent à mieux le faire et ceux qui se laissent vivre, se réduisant finalement à de grosses machines transformant l’énergie en merde.

4 J'aimes

Merci pour ce partage très riche. Je vais à mon tour tenter une interprétation.

J’y vois la critique d’une jeunesse en déperdition morale et spirituelle. Déperdition qui n’est toutefois pas définitive car qui dépend du choix de chacun, donc du libre arbitre. Voir petit ou grand, penser pour soi ou pour les autres. Le basculement entre les deux mondes se fait par la conscience.

Ortega a un haut niveau d’exigence, des attentes élevées. Je ressens une amertume de sa part de ne pas avoir affaire à des personnes responsables. Ce qui le conduit par moment à placer sa main de fer dans un gant de velours, à regret.

Nous avons trop tendance à considérer le temps mais à ne pas prendre en compte l’énergie que l’on y met. Par exemple, 45 minutes passés sur une tâche le soir en étant fatigué ou 45 minutes passés tôt le matin à un haut niveau de focus et de connexion après une bonne séance de méditation n’a pas la même valeur.

Peut-être donnent-ils une priorité à une réalisation matérielle ? Par exemple financière ? Plutôt que de chercher à comprendre les lois spirituelles énergétiques qui régissent le vivant.

Sans doute ton Sensei estime que tu as atteint aujourd’hui un haut niveau de conscience énergétique et que tes réalisations matérielles sont en retard au regard de ton niveau énergétique actuel.

Ça pourrait se traduire par exemple pour DBL à mettre en place dans le monde réel toutes les structures (investissements immobiliers,…) qui existent pour l’instant de manière énergétique dans ton esprit et qui n’ont pas encore été traduites en matière. Ce serait bien de lui demander ce qu’il entend précisément par matière.

La mission de vie devant être tournée vers les autres. J’aimerais beaucoup qu’Ortega aborde ce thème dans un prochain live.

3 J'aimes

J’aime bien le style d’Ortega.

Pour moi, ce texte critique la société d’apparat qui s’est imposée dans le monde occidental.

J’ai chosis quelques extraits qui m’inspiraient:

J’ai l’impresssion qu’Ortega critique notre envie de posséder plutôt que de devenir (d’avoir plutot que d’être.) En négligeant de comprendre l’invisible on renie notre identité profonde pour se complaire dans un costume: on se definit par notre apparence exterieure que ce soit des possessions ou de beaux discours.

Ceci étant dit, Ortega n’est pas un hippie. Toute mission à pour but d’aboutir et c’est pour cela qu’il veut t’apprendre à transformer ton énérgie et celle de la communauté en matière.

En parlant de chiffres plutôt que de proportions on a une perception egocentrée. Un nombre n’a pas de valeur sans contexte, en pensant à des proportions on peut mesurer notre croissance et donc notre évolution par rapport à soi. Similiarement on peut mesurer notre place par rapport aux autres (des parts de marché par exemple.)

Quand on pense au temps et pas à l’énergie on se laisse encore une fois obnubiler par ce qui est devant nos yeux. Penser uniquement en terme de temps c’est oublier que le temps en soi n’a pas de valeur - on veut même s’en débarrasser quand on s’ennuie. Ce qui donne de la valeur au temps c’est de le remplir de son énergie, c’est de le mettre au service d’une mission.

Je pense que pour Ortega le temps n’existe pas parcequ’il depend de notre conscience et donc de notre énergie. De manière évidente, quand on dort on ne ressent plus le passage du temps et de manière générale on le sent passer plus ou moins vite selon notre niveau d’énergie.

Je ne suis pas forcement d’accord mais je pense que c’est une manière empirique de mieux travailler. Ca m’inspire aussi quelques pistes sur le transhumanisme mais ca doit etre une surinterprétation.

3 J'aimes

Commentaire intéressant !

Par contre il est pas dans le délire transhumanisme je pense.
Moi çà m’intéresse. DBL bientôt en mode « usine à organes » :nerd_face:

3 J'aimes

Allez je me lance dans un début d’interprétation Personnelle Sharp AF :

" Rien ne se perd, rien ne se créer : Tout se Transforme. ", Lavoisier
Matière, énergie, SensationS . etc = 1


ALL is Energie
ALl is God
all is one

L’entropie n’est qu’une façade bien plus profonde qui fait appel a des notions primordiales :

  • RelatioN Du Vivant

  • Technologies :tokelau:

  • Mathématiques (FractaleS, Time-Séries, échantillonnage, Turing, TeSla, Edison et bien d’autres)

  • Après vint le Quantique et l’infinement Petit

  • Puis l’Infiniment gRand

Avant de compléter ce cycle dans une majestueuse dernière respiration qui se répèta répète et répétera à jamais, de ce qui se dit :man_shrugging:t2:
parallélisme dans un espace encore plus grand qui m’échappe encore un peu :ocean::shark:


Je vais m’arrêter ici.


Pour aller dans le détail de cette interprétation (perfectible évidement) :
Help me :bulb::fist_right:t2:

En espérant ne pas trop vous perdre.

Bise mes frères,
Soyez TouJours Forts, toujours.

:call_me_hand:

Je crois que je suis enfin Guéri de mes maux :pray:t2:
Aujourd’hui même :sun_with_face:

1 J'aime